Image d'une tête avec squelette et cerveau

Gérer la douleur avec la Sophrologie : une méthode qui marche !

La douleur est un phénomène omniprésent dans notre vie.

Bien que désagréable, elle est indispensable pour nous alerter des dangers qui peuvent porter atteinte à l’organisme.

Chaque individu perçoit la sensation douloureuse de manière différente.

Découvrez donc la sophrologie : une méthode qui marche pour gérer la douleur.

La douleur : qu’est-ce que c’est ?

Bien que très courante dans la vie quotidienne, la douleur est un phénomène complexe et subjectif. Il s’agit d’une sensation pénible sentie par un individu lors d’un stimulus douloureux, une pathologie particulière ou un trouble au sein de l’organisme.

La douleur est conditionnée par deux choses : la perception et la sensation.

La perception se traduit par la transmission du message nerveux jusqu’aux cerveaux par les cellules nerveuses. Elle varie de ce fait selon le type et l’intensité de l’origine douloureuse.

En revanche, la sensation est la manière dont le cerveau interprète le message douloureux qu’il reçoit. Elle dépend alors de l’individu, de son environnement, de ses habitudes

C’est la raison pour laquelle chaque personne perçoit la douleur de manière totalement différente.

Quels sont les différents types de douleurs ?

On peut classer la douleur selon sa durée.

Une douleur est dite aiguë quand une perception douloureuse est passagère alors qu’une douleur est considérée comme chronique  quand une sensation pénible dure plus de trois mois.

La douleur aiguë :

Elle alerte l’organisme d’un danger : il s’agit d’une alarme qui s’assure de notre survie.

En d’autres termes, elle  permet de reconnaitre et d’éviter les dangers extérieurs ainsi que  les maladies qui risquent d’endommager l’organisme.

Par exemple, si vous mettez la main sur un objet tranchant ou brulant, vous allez tout de suite la retirer quand vous sentirez la sensation douloureuse.

De même, si votre plaie s’infecte, la douleur sera un signal pour vous alerter que votre état de santé risque de se détériorer si vous ne consultez pas un médecin.

La douleur chronique :

Elle peut cacher une affection plus grave.

Dans ces situations, les maux sont plus tenaces, perçus presque en permanence et rarement calmés par des antalgiques habituels.

Ce type de douleur touche de plus en plus de personnes et affecte considérablement la qualité de vie.

Toutefois, comme la sensation de la douleur dépend en partie de l’individu, il existe des méthodes efficaces pour apprendre à la gérer.

C’est le cas de la sophrologie.

Autres douleurs :

Selon la nature, on peut également donner une autre classification à la douleur. En voici quelques exemples :

  • inflammatoires : douleurs articulaires, douleurs liées à une infection… ;
  • mécaniques : douleur à la suite d’un traumatisme mécanique ;
  • neuropathiques : relatifs à des lésions du système nerveux ;
  • mixtes : associent les douleurs inflammatoires et neuropathiques (une lombo-sciatique par exemple) ;
  • dysfonctionnelles : il n’existe aucune lésion apparente (la fibromyalgie ou les troubles fonctionnels intestinaux).

Comment gérer la douleur avec la Sophrologie ?

La sophrologie est une technique psychosensorielle  et psychocorporelle.

Grâce à différentes techniques utilisées en sophrologie, il est possible de  gérer ses douleurs.

Cette discipline consiste principalement à écouter son corps, à gérer ses émotions trop envahissantes.

La visualisation d’images positives mobilise le cerveau qui va transmettre de sécréter des hormones de bien-être et anti douleur telles que la sérotonine, les endorphines, les endomorphines…

Une boule de plasma pour représenter un cerveau

Les techniques utilisées en Sophrologie pour gérer la douleur

Une porte avec un écriteau "être optimiste"

La sophrologie utilise différentes techniques pour gérer la douleur et améliorer la qualité de vie de ses pratiquants.

Elle est principalement basée sur trois principes : une respiration contrôlée, un relâchement musculaire et une visualisation positive.

Les exercices de relaxation dynamique sont complémentaires, ce sont des exercices inspirés du yoga.

La respiration contrôlée vise en particulier à détendre le corps et apaiser l’esprit. C’est le meilleur moyen de chasser les émotions limitantes et les idées noires qui ne font qu’amplifier la sensation douloureuse.

Le relâchement musculaire permet à son tour de vous défaire des tensions qui exacerbent la douleur. De cette manière, vous allez isoler la zone qui est réellement à l’origine des maux. Vous pouvez ainsi concentrer vos efforts sur cette partie en question pour la traiter.

La visualisation positive renforce votre mental. Le sophrologue apprend à mobiliser les ressources.
En bref, quel que soit le type de douleur dont vous souffrez, la sophrologie est une méthode saine et efficace pour apprendre à la gérer.

Les exercices de relaxation dynamique favorisent un assouplissement physique et une libération mentale.  Un entrainement quotidien réduit considérablement la douleur.