L’Analyse Transactionnelle est une thérapie très efficace : une théorie de la personnalité et de la communication

Un peu d’histoire

Éric Berne
Créateur de l’analyse transactionnelle.

Éric berne, médecin psychiatre et psychanalyste a créé en 1958 l’analyse transactionnelle, théorie dans laquelle il aborde les thèmes de la personnalité, les rapports sociaux, la communication.
À vrai dire, Berne s’intéressent aux échanges relationnelles entre deux personnes ou un groupe de personnes, ce qui permet de réaliser ce qui se passe à l’instant T.

L’AT s’appuie essentiellement sur le fait que chaque individu possède en lui trois parties (P, A, E)
Selon Berne les grandes orientations de la vie se décide dès l’enfance.
Le concept se penche aussi sur les positions de vie, les signes de reconnaissance, les jeux psychologiques, les scénarios de vie.

L’Analyse Transactionnelle c’est quoi ?

L’analyse transactionnelle est un mélange de psychanalyse et de théorie de communications. L’inspiration provient essentiellement de Freud, Federn, Ferenczi, Winnicott pour la psychanalyse et de Bateson pour la communication.
L’originalité résulte du fait, que le praticien en analyse-transactionnelle a plusieurs cordes à son arc et peut donc proposer une thérapie quasi sur mesure. L’approche est centrée sur la personne.
Elle peut ainsi devenir encore plus autonome dans ses choix de vie ; cette autonomie implique la responsabilité propre à chacun face à une situation.

En fait, en analyse transactionnelle, la personne qui consulte parvient à comprendre et à mettre l’accent sur sa construction et sur les différentes étapes de sa vie. Elle peut redécider et améliorer ce qui lui semble dysfonctionner.
Ainsi, plus de compréhension se dessine et il est possible par la suite, de percevoir son comportement face à autrui. Pour être plus précis, la personne va réaliser comment elle entretient certaines relations, comment elle communique et la raison pour laquelle elle adopte une telle attitude.

Quelles sont les techniques utilisées lors d’une séance

En analyse transactionnelle, outre l’échange, la relation de confiance qui s’installe entre le patient et le thérapeute lors de l’anamnèse, la première étape est l’élaboration d’un contrat moral, défini avec le thérapeute et son patient. Ensemble ils fixent les « règles ».  C’est un engagement mutuel. Ils déterminent l’objectif, le nombre de séances par semaine, par mois, le prix de la consultation, le moyen de paiement.

Quand l’objectif est atteint, le travail thérapeutique peut continuer. Un autre contrat est alors établi avec de nouvelles données.

Les axes de travail en analyse transactionnelle tournent autour de la compréhension de sa position de vie.

En fait, il y a différents concepts :

Les signes de reconnaissances, fondamentaux pour le bien fondé de tout êtres humains, les États du Moi (le Parent, l’Adulte, l’Enfant) qui permettent d’établir une relation plus adaptée, les transactions qui sont le reflet de notre façon de communiquer, les jeux psychologiques qui sont des sortes de rituels conflictuels entre deux ou plusieurs personnes (triangle dramatique), les scénarios de vie qui pointent le comment du pourquoi on est là aujourd’hui.